1 semaine ago
54 Views

Stacey Abrams sera-t-elle la première femme noire à la tête d’un Etat américain?

Stacey Abrams
  • banner
  • banner

La course est serrée et ce vendredi, la justice fédérale a pris une décision qui pourrait bien bénéficier à la candidate démocrate : les électeurs de Géorgie doivent avoir le droit de voter s’ils peuvent présenter une pièce d’identité qui prouve leur citoyenneté américaine.

Car depuis plusieurs semaines, la polémique montait en Géorgie au sujet d’une loi qui exige que l’adresse qui figure sur la pièce d’identité des électeurs soit conforme à celle stockée dans registres fédéraux. 47 000 électeurs risquaient d’être écartés des urnes. La candidate démocrate au poste de gouverneur a dénoncé une manipulation de son opposant, Brian Kemp, un républicain, en charge de l’organisation des élections pour cet Etat.

« Tous les Géorgiens en mesure de prouver leur citoyenneté américaine doivent pouvoir voter », a statué une juge fédérale. Une bonne nouvelle pour Stacey Abrams, qui pourrait faire l’histoire mardi prochain. Si elle est élue, la démocrate sera la première femme noire à la tête d’un Etat américain.

Donald Trump n’entend pas laisser faire. Il a qualifié ce vendredi Stacey Abrams d’« incompétente », en des termes plutôt ambigus. « Regardez son passé, regardez son histoire, regardez son programme et ce qu’elle a en tête pour l’Etat. Cet Etat aurait rapidement de gros, gros problèmes. »

Recherche de consensus

Avocate célibataire de 44 ans, Stacey Abrams a été élu pour la première fois en 2006 à la Chambre des représentants de l’Etat de Géorgie. En 2010, elle devient chef de file des démocrates dans cet Etat et, dès lors, va montrer aux yeux de ces concitoyens toute l’étendue de ses capacités.

Prête à travailler avec ces adversaires politiques, elle recherche avant tout le consensus. Ce qui ne lui attire pas que des amitiés dans son propre camp, certains démocrates n’hésitant pas à l’accuser de pactiser avec l’ennemi. Mais son bilan est salué, y compris par les républicains.

Endettée

Issue d’une famille pauvre de six enfants, née dans le Wisconsin, elle vit dans un premier temps dans le Mississipi avant que ses parents ne décident de s’installer à Atlanta, la capitale de la Géorgie. Diplômée en droit à l’Université de Yale, elle entame ensuite une carrière d’avocate fiscaliste avant de fonder plusieurs entreprises. Et elle est accessoirement auteure de thrillers romantiques.

Candidate pour devenir la première femme noire gouverneure aux Etats-Unis, elle doit désormais faire face au coup bas de ses adversaires qui l’accusent notamment d’être une mauvaise gestionnaire, car elle cumule 200 000 dollars de dettes. Stacey Abrams n’hésite pas à s’en expliquer : elle paye encore son prêt d’étudiante, à ses parents à charge, ainsi que sa nièce.

Une histoire qui parle aux électeurs et qui pourrait faire de Stacey Abrams la grande surprise de ces élections de mi-mandat.

Anne Corpet

Source : RFI

  • banner
  • banner