2 semaines ago
50 Views

RDC : Sous l’impulsion du PNUD, Onu-Femmes et Monusco, les femmes renforcées sur les principales questions électorales

Pnud
  • banner
  • banner

En cette période où le paysage politique congolais se dessine de manière décisive, toutes les couches de la population se mobilisent autour de la question électorale.

Les Femmes étant concernées par cette réalité majeure, s’impliquent en tant que parties prenantes et actrices actives au processus e question. ‘’Pour une campagne efficace des Femmes candidates à la députation nationale et provinciale‘’ était le thème autour duquel l’atelier de formation des femmes s’est appesanti le 20 novembre dernier. Mise sur pied par l’Onu-Femmes, le PNUD ainsi que la Monusco, cet atelier s’est tenu dans la commune de la Gombe. Il s’agissait ici de ‘’renforcer les capacités des femmes candidates à une communication efficace et à l’utilisation des médias en période électorale‘’, comme l’a déclaré la Ministre Provinciale du Genre, Thérèse Olenga, elle-même représentante de la Ministre du Genre et du Gouverneur de la Ville de Kinshasa.

A côté de cet objectif focal se trouve d’autres visées parmi lesquelles, la conscientisation des femmes candidates sur leurs atouts et potentialités dans la vie politique et sociale, ainsi que la création, en faveur d’elles, des conditions d’accès à une meilleure information. ‘’Le leader est une personne porteuse d’une vision, c’est un transformateur de son environnement. Le leader n’abandonne pas facilement, il sait créer et s’engager pour l’innovation. Les élections sont l’un des moyens pour développer un pays. Si jusqu’à aujourd’hui on a échoué, c’est parce qu’il y a eu plusieurs crises. Les élections se préparent et on ne s’y présente pas comme par aventure, juste pour tenter sa chance. Tout se prépare en avance‘’, a martelé Mme Faida Mwangilwa, l’une des intervenantes. Dans son rôle de formatrice, elle a développé le thème relatif au leadership féminin.
‘’Les stratégies de mobilisation des ressources humaines et matérielles pour une campagne électorale réussie‘’ fut le second point de son allocution. La participation aux élections, argumente-t-elle, est une démarche positive et un engagement personnel sanctionné par un pari gagné. Car, même si on n’est pas proclamé gagnant, on aura acquis de l’expérience.
Ladite formation était marquée par la présence des candidats, journalistes, de la Secrétaire exécutive de la CENI et plusieurs cadres des partis politiques.

A l’instar du panel précité, quatre intervenants se sont succédés, des acteurs et actrices à casquette différente et évoluant dans divers milieux. Notamment, ‘’Stratégies de communication en période électorale et comment préparer son électorat‘’ par M. Alain Ndjate ; ‘’Déconstruction des préjugés et stéréotypes contre les femmes‘’ par Mme Catherine Odimba, représentante de Onu-femmes ; ‘’Engagement politique, responsabilité personnelle et comment identifier et élaborer les besoins et élaborer une proposition‘’ par M. Geangul Kikontwe, expert électoral ; ‘’les innovations de la nouvelle Loi électorale, processus en cours, variations et accréditations des témoins‘’ par Madame Marie-Thérèse Mukwayanzo, Secrétaire exécutive provinciale de la CENI.
Il n’est jamais trop tard pour mieux faire, dixit Thérèse Olenga, même si on est à quelques jours des élections. ‘’Nous saluons cette initiative qui tombe à pic pour nous outiller davantage à mieux affronter ces scrutins. Car, les élections restent des épreuves non négligeables et importantes du développement d’un pays‘’.

Gracia Kindji

Source : Properite

  • banner
  • banner