3 semaines ago
45 Views

Plus une entreprise bichonne ses salariés, plus elle est performante

Figaro
  • banner
  • banner

Le premier indice du capital humain en entreprise a été créé par le groupe de protection sociale Malakoff Médéric Humanis en collaboration avec l’agence de notation EthiFinance.

L’attention portée aux collaborateurs contribue bel et bien au développement de la performance des entreprises. Ce paradigme, longtemps souligné notamment par les études de Malakoff Médéric Humanis (MMH), vient d’être démontré et surtout mesuré. Et ce, grâce au premier indice du capital humain en entreprise que le groupe de protection sociale vient de créer en collaboration avec l’agence de notation EthiFinance. «Cet outil nous permet d’aller plus loin dans la démonstration scientifique», indique au Figaro Anne-Sophie Godon, la directrice innovation de MMH.

L’indice du capital humain en entreprise repose sur cinq critères (plus ou moins) mesurables: la création et le partage de la valeur, la santé et la qualité de vie au travail, la gouvernance et le management, l’éthique et la démarche RSE, et la gestion des compétences. Il a été testé auprès de 229 entreprises privées de 50 à 5000 salariés et couvrant 56 % du CAC Small (qui reflète une activité d’entreprises de dimensions nationales ou internationales mais limitées). Résultat? Jusqu’à 10 points d’écart de performance économique (meilleure progression du chiffre d’affaires, marge opérationnelle plus élevée, endettement moindre) en plus et 13 points de volatilité boursière sur dix ans en moins pour les entreprises qui tiennent plus compte de leurs salariés et collaborateurs. «Cet outil a le mérite de poser une référence, ce qui sera intéressant, c’est de suivre son évolution», jure Anne-Sophie Godon.

Corinne Caillaud

Source : Le Figaro

 

  • banner