8 mois ago
220 Views

Pelosi en voie de reprendre le contrôle de la Chambre

Nancy Pelosi
  • banner
  • banner

Nancy Pelosi semblait en bonne voie mercredi pour reprendre en janvier les puissantes commandes de la Chambre des représentants, après avoir gagné le soutien d’un noyau dur de rebelles en acceptant de limiter son mandat jusqu’en 2022.

Le vote aura lieu le 3 janvier, lorsque le nouveau Congrès prendra ses fonctions.

Sous, notamment, la gouverne de Nancy Pelosi, excellente tacticienne et redoutable leveuse de fonds de campagne, les démocrates ont enregistré une nette victoire à la Chambre des représentants aux élections parlementaires de novembre.

Ils reprendront la majorité en janvier, avec une promotion rajeunie, comptant un nombre record de femmes et de députés issus de minorités. Agée de 78 ans, Nancy Pelosi avait déjà occupé le poste de speaker entre 2007 et 2011, lorsqu’elle était devenue la première femme présidente de la chambre basse. Pas idéal pour incarner ce nouveau souffle de changement, lançaient ses critiques depuis des semaines.

Finalement, les démocrates de la Chambre voteront d’ici le 15 février sur une nouvelle limite des mandats de leurs dirigeants, a annoncé Nancy Pelosi mercredi. «Je suis d’accord avec la proposition et j’ai l’intention de la respecter, qu’elle soit approuvée ou non», écrit-t-elle dans un communiqué.

D’après cette mesure, les dirigeants démocrates ne pourront être élus à leurs postes que pendant trois mandats consécutifs (soit six ans au total) et ne pourront décrocher un dernier mandat de deux ans supplémentaires que s’ils gagnent les voix de deux tiers de leur groupe parlementaire.

Puisqu’elle a déjà servi deux mandats, Nancy Pelosi ne pourra au maximum rester à la tête de son groupe que jusqu’en 2022.

Dans la foulée de son annonce, une demi-douzaine de frondeurs ont annoncé qu’ils la soutiendraient pour le poste de speaker, troisième personnage de l’État américain après le président et le vice-président.

Si son élection est confirmée, Nancy Pelosi serait notamment chargée de mener l’opposition à Donald Trump dans un Congrès divisé, les républicains ayant conservé le contrôle du Sénat.

Une mission qui ne manquera pas de faire des étincelles au vu de la réunion tendue, mardi, à la Maison-Blanche, entre Nancy Pelosi, le chef des démocrates au Sénat Chuck Schumer et le président républicain.

Les trois responsables ont échangé des mots très vifs autour du projet de mur que veut construire Donald Trump à la frontière mexicaine.

AFP

  • banner