5 jours ago
141 Views

Olivia BOUM, productrice de serviettes hygiéniques lavables pour résoudre un problème social      

BOUM Olivia
  • banner
  • banner

Diplômée d’une Ecole de Commerce, elle possède deux Master respectivement en Marketing et Stratégie et en Affaires Internationales. elle a toujours occupé des postes de responsabilités dans les différents secteurs d’activités (agro-alimentaire, énergie et informatique) où elle a travaillé.

En 2012, Olivia BOUM se lance dans l’entreprenariat avec la création de KMERPAD, une entreprise de production et distribution des serviettes hygiéniques lavables. La société assure également la sensibilisation sur les bonnes pratiques en matière d’hygiène menstruelle.

Du tabou des menstruations aux difficultés de protections hygiéniques pour les filles

Avant le lancement de KMERPAD, Olivia BOUM a d’abord mené une enquête. Elle apprend ainsi que de nombreuses jeunes filles sont souvent absentes de l’école pendant la période de leurs menstruations car les parents n’ont pas les moyens financiers pour acheter des protections hygiéniques classiques. Cette situation est vécue par des milliers de jeunes élèves aussi bien en zone rurale qu’en zone urbaine.

Elle entreprend alors de nombreuses recherches sur cette question, réalise plusieurs entretiens et arrive au constat que la menstruation est un sujet tabou, associé à des attitudes négatives dans beaucoup de tribus au Cameroun.

Olivia BOUM se rend compte que les filles ont recours à de vieux chiffons, des feuilles sèches ou de bottes d’herbe comme protections hygiéniques. Les installations sanitaires sont très souvent conçues sans tenir compte des besoins liés à l’hygiène menstruelle. Par exemple, on trouve des écoles sans espaces privés ni salles de lavage pour les filles, sans dispositifs permettant de se débarrasser de serviettes usagées.

Face à ce constat, Olivia BOUM et quelques proches décident de lancer le projet pilote KMERPAD au Cameroun.

Les conseils de Olivia BOUM pour la réussite des jeunes femmes dans le milieu professionnel

Je pense qu’il faut être motivée voir passionnée dans son travail surtout quand il s’agit d’entreprenariat où surtout au démarrage on compte difficilement ses heures.

Etre entourée de personnes qui vous accompagnent et vous soutiennent dans les diverses challenges qu’on rencontre au quotidien.

La rédaction

 

 

  • banner
  • banner