2 semaines ago
20 Views

Nelly Rolland partage sa vision de l’hôtellerie

Nelly Rolland
banner

Chaque semaine La Tribune et son partenaire Bpifrance vous font découvrir une femme créatrice d’entreprise dans nos régions. Nelly Rolland s’est lancée il y a vingt ans dans l’hôtellerie. Dirigeante de plusieurs hôtels parisiens, elle prône les rapports humains, primordiaux pour fidéliser les clients et se tenir informée.

A la tête de sept hôtels trois étoiles à Paris, Nelly Rolland a débuté sa carrière d’entrepreneuse à l’âge de 23 ans. Son diplôme de la prestigieuse Ecole Hôtelière de Lausanne en poche, elle acquiert son premier fonds de commerce, l’hôtel Gavarni, grâce au soutien financier et à la confiance de son père, entrepreneur né. Les succès sont rapidement au rendez-vous.

Son atout, « être une femme de terrain. J’aime accueillir, tenir l’hôtel et gérer le personnel ». Afin de fidéliser ses clients, elle est présente à leurs côtés, répond à leurs besoins et surtout, écoute leurs conseils.

Sur les recommandations et avec l’aide d’un client américain, elle crée dès 1999 un site internet pour son premier hôtel, le Gavarni, puis propose le wifi gratuit, une nouveauté en France. Conséquence, « les réservations américaines explosent ». « La relation client, l’expérience humaine sont primordiales dans ce métier. Cela m’a permis d’être en avance sur les autres hôteliers. »

Après avoir acquis six hôtels entre 2011 et 2014, Nelly Rolland s’est attaquée à un nouveau défi : créer son hôtel. L’Ekta voit le jour en 2015, avec le soutien financier de Bpifrance.

« Pour réussir en hôtellerie, il faut avoir un bon équipement, un accueil parfait mais aussi un bon emplacement, plusieurs hôtels et maitriser le Yield, un système de gestion tarifaire des capacités disponibles des chambres. » L’hôtellerie à l’ancienne n’est plus. Ce secteur s’est complexifié avec l’arrivée des nouvelles technologies et de nouveaux concurrents comme Airbnb et les agences de voyages en ligne.

« Il faut aussi changer de mentalité. Il est primordial de collaborer entre hôteliers afin de développer ensemble de nouveaux outils », ce qu’elle réalise avec le réseau Bpifrance excellence.

Afin de partager son expérience et de permettre à de « petits » établissements de développer leur chiffre d’affaires, elle s’est lancée avec son frère dans la gestion hôtelière. Un nouveau challenge pour cette femme enthousiaste dont la force réside dans son empathie, son bon sens et son ambition.

La Tribune avec Bpifrance

 

  • banner
  • banner