3 mois ago
175 Views

Moins de femmes dans le domaine scientifique en Belgique

Scientifique
  • banner
  • banner

A l’occasion de la Journée internationale des femmes et des filles de science, Eurostat publie ce lundi son rapport annuel. Sur près de 18 millions de scientifiques et ingénieurs européens en 2017, 7.149.400 étaient des femmes (soit, 41% de femmes). En 2016, elles étaient quatre femmes sur dix parmi les 17 millions concernés.

La différence de parité homme-femme diffère selon les secteurs de la science observés. D’après le rapport, il y aurait plus de 8 hommes sur dix dans les industries de haute et moyenne technologie alors que dans le secteur des services, ils ne seraient que légèrement plus de la moitié.

Bons et mauvais élèves

En matière de parité des sexes parmi les scientifiques et ingénieurs européens, cinq états membres de l’Union européenne se démarquent des autres avec une moyenne de femmes supérieure à la moitié dans ces domaines d’activité : la Lituanie (57%), la Bulgarie (53%), la Lettonie (53%), le Portugal (51%) et le Danemark (50%).

Dans le bas du classement, les quatre pays de l’UE comptant moins d’un tiers de femmes scientifiques et ingénieurs sont : l’Allemagne (33%), la Finlande (29%), la Hongrie (25%) et le Luxembourg (25%).

La Belgique dans la moyenne

Parmi les 487.800 scientifiques et ingénieurs belges, 43% sont des femmes (soit, environ 208.900 femmes). La moyenne européenne étant de 41%, notre pays se situe légèrement au-dessus. Il s’agit d’un déclin par rapport à 2016 : sur 447.100 scientifiques et ingénieurs belges, elles étaient 45% de femmes dans ces professions (soit, 202.700 femmes)

Kimberly Texier

Source :RTBF

  • banner
  • banner