3 années ago
4257 Views

Mireille Fomekong Directrice Générale ASCESE

mireille-fomekong
  • banner
  • banner

Après son Baccalauréat obtenu au Lycée de New-Bell de Douala, Mireille FOMEKONG s’inscrit, en 1993, à la Faculté de Droit de l’Université de Douala. Sans attendre la fin de sa formation, elle décroche un premier emploi à la chaîne de radio Suelaba FM 105 en tant que pigiste. Elle enchaîne ensuite une carrière de journaliste dans plusieurs médias camerounais. Après la FM 105, Mireille FOMEKONG intègre le quotidien Le Messager. En 1993, elle rejoint ensuite un autre journal Dikalo où elle est journaliste politique, réalise des reportages et est à l’initiative d’une rubrique « Dikalo au féminin ». Deux ans après son arrivée au Dikalo, elle est bénéficiaire d’une bourse du Centre de Formation Professionnelle des Journalistes (CFPJ) et s’envole pour la France. De retour au Cameroun, Mireille FOMEKONG décroche en 1998, un premier emploi dans une agence de publicité. C’est à Nelson Mc Cann qu’elle est recrutée comme Conceptrice-Rédactrice. Après un passage à Panafcom Young et Rubicam au poste de Chef de Publicité Grands Comptes, elle intègre l’agence B&C en 2001 au poste de Directrice Générale Adjointe où elle est en charge de l’animation des équipes créative et commerciale, de la gestion du portefeuille client, de la conception et implémentation des campagnes publicitaires ainsi que la gestion administrative de l’agence sous la supervision du Directeur Général. En 2005 c’est la création de l’agence ASCESE après sa démission de B&C, une année plus tôt. Avec la présence dans son portefeuille des filiales de multinationales telles que Danone, Saham Assurances, Unilever et les Brasseries du Cameroun et la gestion de 25 à 30 campagnes publicitaires par an, ASCESE fait partie des big four des agences de publicité au Cameroun. Mireille FOMEKONG qui était également la Commissaire Générale de PMEXCHANGE (salon des PME au Cameroun), vient de fêter les 10 années de son agence et envisage désormais de se déployer à l’étranger. Le cap est déjà mis sur la Côte d’Ivoire.

  • banner