2 années ago
669 Views

Mary Barra résiste aux pressions du nouveau Président Américain.

Mary Barra
  • banner
  • banner

General Motors continue de résister aux pressions de Donald Trump visant à réduire la production de voiture au Mexique. La raison annoncée par sa PDG, au caractère bien trempé, est que la décision de produire au Mexique avait déjà été arrêtée
trois ans auparavant et le milliardaire d’alors y avait pris activement part et ne pourrait donc consentir à un volt-face une fois devenu Président des Etats-Unis. Il faut dire que Mary tient ferme et demeure le seul membre du ‘ Big Three ‘ de Détroit à ne pas encore avoir montré patte blanche au Président Américain, FORD ET CHRYSLER ayant plié l’échine il n’ y a pas si longtemps. Le Mexique représente également un avantage économique pour General Motors qui y trouve un coût de production nettement inférieur à celui de Detroit. En attendant une renégociation par l’agence de libre échange Nord américain Mary Barra campe sur ses positions, ce qui n’arrange pas les promesses faites par Donald Trump de rendre aux Etats-Unis sa grandeur économique d’antan.

  • banner
  • banner