11 mois ago
385 Views

Marine Anton, une patronne puissance deux

Marine Anton
  • banner
  • banner

L’année 2018 serait-elle pour Marine Anton celle de la consécration ? En mai, la jeune dirigeante de Haase Innovation, basée à Manthes et spécialisée dans la conception et la fabrication de tissus pour la haute couture, était lauréate du concours de l’Entrepreneuriat au féminin dans la catégorie “Reprise d’entreprise”.  En juillet, sa société était labellisée Entreprise du patrimoine vivant. C’est pourtant vers l’avenir que la trentenaire regarde. « J’ai 33 ans et encore des années à travailler. » Visiblement, la perspective enthousiasme Marine Anton. La jeune dirigeante participe pour la première fois au salon Première Vision, qui se tient à Paris du 19 au 21 septembre. « C’est le plus gros salon de la filière mode du monde. »

Impressionnée mais pas complexée, Marine Anton y a pris un stand où ses deux entreprises exposeront leur savoir-faire. La première, Une histoire de femme by Xara Confection a été rachetée en 2013 à la barre du tribunal de commerce de Roanne (17 emplois sauvés). Elle était l’atelier de confection de la seconde, Haase Innovation, reprise elle aussi à la barre d’un tribunal de commerce mais celui de Romans, en 2014 (sept emplois sauvés).

Diplômée de l’école lyonnaise Supdemod, Marine Anton dirigeait alors le bureau d’études de Haase quand son patron, M. Haase, lui suggère de reprendre l’atelier de confection de Xara, en redressement judiciaire. Ce qu’elle fait, avec « mon argent personnel » précise-t-elle, tout en gardant son emploi chez Haase. Qu’elle rachètera un an plus tard, avec ses 150 000 euros de dettes, pour éviter la liquidation judiciaire, « suite à la défection d’un gros client. »

Du haut de ses 28 ans, Marine Anton fait le tour des clients, à savoir les Sonia Rykiel, Balmain, Agnès b., Dior… pour leur demander de la suivre. «  Ils ont accepté. » Cinq ans plus tard, ils s’en félicitent. S’appuyant sur deux « superbes équipes et un beau savoir-faire », Marine Anton redresse les deux entreprises.

La jeune dirigeante investit prudemment dans le parc machines.  15 000 euros dans une machine pour faire les pulls, cette année et, « en pourparlers pour rentrer deux nouvelles machines ». Un nouveau tissu, le velours jean, a été inventé. Et la marque de sportswear chic Chrismas’s rachetée il y a un an et relancée avec huit commerciaux qui sillonnent la France.

Une extension s’impose. Marine Anton l’envisage sereinement. « Ce que je veux, c’est maintenir le savoir-faire de Haase Innovation et d’Une histoire de femme by Xara Confection en assurant sa transmission. » Le label Entreprise du patrimoine vivant (EPV) «  reconnaît le savoir-faire de Haase dans le velours maille. » L’entreprise le tricote depuis plus de 30 ans pour répondre à une demande de la maison Rykiel, qui est toujours le principal client de la PME drômoise. Créatrice de tissus, Haase les propose à ses clients, essentiellement de prestigieuses maisons de couture. Celles-là font les croquis de vêtements dont Haase réalise les prototypes. Lesquels seront confectionnés en série par Une histoire de femme by Xara. Il y a aussi des pièces uniques comme la tenue de scène de Beyoncé commandée par Balmain.

Haase Innovation / Une Histoire de Femme by Xara en bref
ACTIVITÉ : conception et fabrication de tissus pour la haute couture/confection
CRÉATION : reprise en avril 2014/ reprise en 2013
IMPLANTATION : Manthes (Drôme)/Le Coteau (Loire)
CHIFFRE D’AFFAIRES : 1,8 M€/800 000€
EFFECTIFS : 15 salariés/  40 salariés
RÉSULTAT NET : NC
RÉPARTITION DU CAPITAL : 100 % Marine Anton
Marie-Noëlle CACHERAT
Source : Le Dauphine 
  • banner