3 années ago
6065 Views

Marina NZOMAMBOU la jeune et dynamique dirigeante aux multiples casquettes

Marina NZOMAMBOU
  • banner
  • banner

Leader à suivre, Marina pense qu’en chacun de nous « … il y a un génie. Si on ne fait rien, ce génie va se cacher et on restera des femmes au foyer »

A 31 ans à peine, Marina NZOMAMBOU devrait servir de modèle pour les jeunes congolaises et africaines. A cet âge, elle est associée d’un salon de coiffure, Directrice Déléguée de l’entreprise MYLORD, spécialisée dans l’Internet et la location de voiture et surtout Directrice Générale du Groupe SCAB qui comprend l’agence d’intérim IESM, CLIM INSTALL SERVICE, une société de froid et climatisation et enfin SAMBA CITE, un structure en développement sur plusieurs hectares avec salle de conférence, site touristique, piscine et restaurant. Pour en arriver là, tout n’a pourtant pas été facile pour cette leader exceptionnelle. 7 ème d’une famille de 11 enfants, Marina quitte le Congo natal à l’âge de 11 ans pour le Bénin où elle va passer 5 ans d’abord à l’Internat puis chez les membres de la famille. A 16 ans, elle pose ses bagages à Paris. Après un Baccalauréat Scientifique, elle obtient successivement un Brevet de Technicienne Supérieure en Management des Unités Commerciales avant un Master 1 et 2 en Administration des Entreprises. Malgré son exil parisien, Marina revenait tous les quatre mois au Congo. Mais c’est en France qu’elle va acquérir l’expérience professionnelle. Après avoir été vendeuse à Camaïeu, c’est à la SNEPPE, l’entreprise de nettoyage de son frère qu’elle va tout apprendre. Elle tient d’ailleurs à remercier particulièrement ce dernier. Après y avoir effectué tous les stages pendant sa formation, elle va également passer par tous les départements de la SNEPPE.
Après son mariage en 2010, Marina va démissionner pour rejoindre son époux au Congo. Mais ce séjour sera de courte durée. Enceinte, elle retourne en France pour l’accouchement. Après le congé maternité, c’est avec l’enfant par manque de place à la crèche, qu’elle doit se rendre chaque jour au travail à la SNEPPE. Mais avec un mari resté en Afrique, difficile de concilier vie familiale et vie professionnelle. Six mois plus tard, elle quitte encore la France pour le Congo malgré les inquiétudes de la famille. Arriée à Pointe-Noire, Marina demande à son père, Directeur Général de SCAB, de l’aider à trouver du travail via son réseau. Tout en lui donnant quelques contacts, ce dernier lui répond sèchement de se débrouiller et refuse d’appeler directement quiconque. A ce moment Marina ne comprend pas la réaction de son père mais aujourd’hui elle le remercie. Après une intense recherche d’emploi, elle a une proposition à Air Liquide. Mais au même moment, sa mère lui propose de prendre le poste de Directrice Déléguée de son entreprise MYLORD. C’est le début de l’ascension de Marina au sein des entreprises familiales.
En 2013, tout en étant enceinte, papa lui propose de prendre la tête de l’agence SCAB de Brazzaville. Malgré la proposition très alléchante, c’est au tour de Marina de décliner la demande de papa pour rester à MYLORD. Entretemps, elle va accoucher en France. A son retour, bien décidé à embaucher sa fille, il lui propose le poste de contrôleur de gestion à SCAB. Marina fait part de son manque de compétences pour le poste et est sur le point de décliner l’offre. Son père propose alors d’embaucher un contrôleur de gestion qui aura également pour mission de la former. C’est ainsi que Marina rejoint enfin SCAB avant une évolution rapide au sein du groupe. Elle occupe successivement les postes d’assistante du Directeur Adjoint en charge du commercial et du marketing avant la gestion des achats internationaux. Impressionné par la gestion rigoureuse des finances de son patrimoine immobilier, c’est autour d’un thé que le père de Marina lui annonce qu’elle a été choisie pour diriger le groupe SCAB et ses 5 000 salariés. L’objectif de la nouvelle Directrice Générale de cette entreprise de 41 ans est de moderniser sa gestion et d’assurer son développement à l’international.
A sa prise de fonction, il y a eu beaucoup de bruits de couloirs et de questionnements. Au-delà d’être une femme, c’est surtout sa jeunesse qui a animé les discussions. C’est grâce à son humilité, son ouverture et son obsession à vouloir rendre service sans oublier les prières que la DG s’impose et compte emmener SCAB le plus loin possible. Son conseil à destination des femmes « Il ne faut jamais abandonner. En chacun de nous, il y a un génie. Si on ne fait rien, ce génie va se cacher et on restera des femmes au foyer. Toutes les femmes doivent se dire qu’elles peuvent réussir quelque chose. Cela permet d’avancer et de frapper à toutes les portes. » La rédaction

  • banner

Comments to Marina NZOMAMBOU la jeune et dynamique dirigeante aux multiples casquettes

Une réflexion sur “Marina NZOMAMBOU la jeune et dynamique dirigeante aux multiples casquettes

  1. Katenda Tshimpaka dit :

    Très bon exemple à suivre, cette histoire me donne encore le courage de continuer dans mes ambitions d’entrepreneurs