1 année ago
361 Views

L’égalité des sexes en entreprise est bénéfique aux femmes…et aux hommes!

Environnement
  • banner
  • banner

Si tous les environnements de travail au Canada étaient les mêmes que ceux dans lesquels on retrouve les facteurs favorisant l’égalité des sexes, il y aurait aujourd’hui 94 femmes gestionnaires pour 100 postes de gestion occupés par des hommes. Soit près de 80% de plus de femmes dirigeantes qu’il y en a actuellement (53 vs 100).

« Et cette promotion de l’avancement ne serait pas bénéfique qu’aux femmes, elle permettrait également aux hommes de s’épanouir », soutient Claudia Thompson, directrice principale responsable de la pratique de santé et services publics chez Accenture.

Les propos de Mme Thompson s’appuient principalement sur les résultats d’une vaste étude menée par son entreprise auprès de 22 000 travailleurs et travailleuses dans 34 pays. Plus de 710 répondants canadiens ont participé à cette enquête afin d’établir les facteurs contribuant à une culture d’égalité.

Selon cette étude, le salaire des femmes pourrait augmenter de 39 %, soit un peu plus de 34 000$ par année. Les femmes pourraient toucher 95$ pour chaque 100$ gagné par un homme, ce qui contribuerait à réduire l’écart salarial et augmenter le revenu total des femmes de 36 G$ au Canada. « Pour que les femmes accèdent à l’avancement professionnel, l’égalité des sexes doit être considérée comme une priorité stratégique par les cadres dirigeants. C’est au sommet que la culture d’égalité se définit », maintient Ellyn Shook, dirigeante principale des ressources humaines et chef en développement du leadership à Accenture.

Des facteurs clés

Le rapport d’Accenture a permis de mettre en lumière près d’une quinzaine de facteurs clés répartis dans trois catégories : leadership audacieux, action globale et un environnement propice à l’émancipation.

En matière de leadership audacieux, les femmes ont 59% plus de chance d’accéder à des postes-cadres dans les organisations où les équipes de direction sont tenues, à l’interne et à l’externe, d’accroître la diversité des sexes.

Sur le plan de l’action globale, Accenture note que l’engagement dans un réseau de femmes est un bon pas vers l’avancement des femmes en milieu professionnel. « Près de deux répondantes sur trois (65 %) travaillent toutefois pour des organisations qui n’offrent pas un tel réseau », peut-on lire dans le rapport. Dans les entreprises qui ont instauré un réseau de femmes, 86 % des employées y participent et les trois quarts d’entre elles (76 %) sont dans un réseau de femmes qui comprend également des hommes, précise l’enquête d’Accenture.

Environnement propice

Un environnement propice à l’émancipation contribue également à l’égalité des sexes. Parmi les facteurs associés à l’avancement, le rapport signale qu’il faut supprimer le code vestimentaire ou d’apparence et accorder la responsabilité et la liberté aux employés d’être innovants et créatifs.

Enfin, signale l’étude, dans les entreprises qui favorisent l’égalité des sexes, tous les employés sont satisfaits de la progression de leur carrière. Et plus de 95% d’entre eux aspirent un jour à obtenir un poste de haut dirigeant.

Claudine HEBERT

Source : Les Affaires

  • banner
  • banner