3 mois ago
143 Views

Le combat de Bintou Camara pour le foot féminin au Mali

Bintou Camara
  • banner
  • banner

A la tête de l’équipe nationale féminine, elle rêve d’emmener son pays à la coupe du Monde.

Sa notoriété, l’actuelle entraîneur de la sélection nationale féminine du Mali l’a d’abord acquise en tant que joueuse, notamment dans des clubs aux noms évocateurs comme Les Tigresses ou les Super Lionnes avant d’atterrir à l’AS Mandé. C’est ici qu’elle va étrenner ses premiers galons de coach en 2009. A l’époque, elle ne sont que 3 femmes à occuper ce poste monopolisé par la gente masculine.

L’émergence de Bintou Camara fut perçue avec un grand étonnement dans un pays, le Mali, qui s’ouvrait au foot féminin et qui était l’un des rares du continent africain à promouvoir quelques “grandes dames” du ballon rond. Sa formation d’entraîneur, Bintou Camara l’a suivie loin de chez elle, à Cuba, en 2003, à une époque où les bourses maliennes récompensaient en priorité des joueuses titulaires du baccalauréat. Au pays de Fidel Castro, la formation a duré 5 ans et à son retour, Bintou a pris les rênes de son club l’AS Mandé. En 2017, après l’éviction du sélectionneur de l’équipe nationale féminine, “les Aiglonnes”, Bintou a été désignée pour diriger l’équipe.

Chantre de l’émancipation des femmes maliennes, Bintou Camara, âgée de 35 ans, est l’une des meilleures ambassadrices du foot féminin sur le continent africain. Mais elle exerce dans un contexte morose. Lors du symposium sur le foot féminin en Afrique qui s’est tenu en mars dernier au Maroc, il est apparu que ce sport pâtit de la faiblesse des infrastructures et du poids des traditions et des coutumes.

Aujourd’hui, le onze malien féminin est en course pour la Coupe d’Afrique des Nations qui se tiendra à partir de mi-novembre au Ghana. Les 3 premières équipes du classement remporteront le droit de participer à la coupe du monde de foot féminin qui aura lieu en France en 2019.

Jean-Pierre Montanay

Source : L’Express

  • banner
  • banner