8 mois ago
183 Views

La commission féminine de l’USS réclame une femme comme présidente

La Liberte
  • banner
  • banner

Après 20 ans de présidence masculine, il est temps que l’Union syndicale suisse (USS) soit dirigée par une femme. Après les avoir auditionnées, la commission féminine de l’Union syndicale suisse (USS) recommande deux candidates: Marina Carobbio et Barbara Gysi.

Une de ces deux femmes doit remplacer le président sortant Paul Rechsteiner, affirme la commission dans un communiqué diffusé vendredi. Toutes deux disposent de l’expérience de la direction, de la capacité à s’imposer et des compétences nécessaires pour diriger à l’avenir l’USS.

Lors de l’entretien, aussi bien la conseillère nationale Marina Carobbio (PS/TI) que sa collègue Barbara Gysi (PS/SG) ont convaincu par leurs personnalités fortes et combatives. Les membres de la commission ont par conséquent décidé à l’unanimité de les recommander toutes deux au Congrès de l’USS.

Une seule femme a été présente dans la structure dirigeante de la plus grande faîtière syndicale, entre 1994 et 1998. Christiane Brunner avait alors assumé la co-présidence avec Vasco Pedrina.

La succession de Paul Rechsteiner doit être réglée lors du Congrès de l’USS du 1er décembre. Outre Mmes Carobbio et Gysi, le conseiller d’Etat vaudois socialiste Pierre-Yves Maillard a aussi annoncé sa candidature pour le poste.

ATS

Source : La Liberte

  • banner
  • banner