1 année ago
1653 Views

Ethique et Norme ISO 37001 sur le management anti-corruption

corruption-ghana1
  • banner
  • banner

D’après l’OCDE, plus de 1 000 milliards de dollars de pots-de-vin sont versés chaque année. Cette situation impacte la libre concurrence et détériore la confiance.

La corruption représente un coût supplémentaire et présente de nombreux risques pour les entreprises et les organisations.

Elles doivent donc s’en prémunir à travers la formation du personnel, la mise en œuvre des procédures et même la certification.

En plus des lois nationales, de l’éthique et des normes internationales de comportement, les filiales des multinationales basées en Afrique sont de plus en plus confrontées à la pression législative de leur pays d’origine.

La loi anti-corruption adoptée en décembre 2016 en France, impose aux entreprises françaises et à leurs filiales en Afrique, la formation, la mise en œuvre de procédures et mesures de lutte contre la corruption et le trafic d’influence.

Adoptée en octobre 2016, la Norme ISO 37001 sur le management anti-corruption «  définit des exigences et fournit des préconisations pour les systèmes de management conçus pour aider les organismes à prévenir, détecter et lutter contre la corruption, et à respecter les lois anti-corruption et leurs engagements volontaires applicables à leurs activités »

La formation sur l’éthique et la norme ISO 37001 sur le management anti-corruption qui aura lieu le 28 et 29 septembre à Douala au Cameroun vise les objectifs suivants :

  • Compréhension des enjeux de l’éthique dans le business
  • Présentation de quelques textes réglementaires et volontaires de lutte contre la corruption
  • Acquisition de la méthodologie et des outils pour la mise en œuvre de la norme ISO 37001 sur le management anti-corruption
  • Identification et réduction des risques de corruption

Contact : thierry.tene@ia-rse.com

Thierry TENE, Associé et Directeur de l’Institut Afrique RSE

  • banner
  • banner