3 semaines ago
59 Views

Femme/entreprise en Algérie: atteindre un taux de 40% d’entrepreneuriat féminin au sein de la société

Algerie
  • banner
  • banner

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia, a affirmé jeudi à Alger, que son département ambitionnait d'”atteindre un taux de 40% en terme d’entrepreneuriat féminin pour promouvoir le développement local et affirmer la présence de la femme dans ce domaine, détenu exclusivement par les hommes”.

S’exprimant en marge de la 3e édition de la remise du Prix national d’encouragement de l’entrepreneuriat féminin, consacrée cette année à “la créativité et à l’innovation”, Mme Eddalia a qualifié d'”insuffisant” le taux des femmes bénéficiaires des crédits dans le cadre des mécanismes de soutien aux jeunes, estimé à 10%, par rapport à celui des hommes, appelant à la nécessité d’encourager l’élément féminin notamment les diplômées des universités et celles qualifiées à s’engager dans des projets d’investissement afin d’atteindre 40% de l’ensemble des bénéficiaires de ces dispositifs.

Evoquant le nombre “minime” des femmes chefs d’entreprises, selon l’évaluation des dispositifs de l’Agence nationale de gestion du micro crédit (ANGEM), la ministre a fait savoir que ces femmes ayant adhéré à ce domaine sont devenues “plus professionnelles” ce qui nécessite de trouver une méthodologie permettant d’encourager, voire d’augmenter le nombre de femmes chefs d’entreprises”.

S’agissant des lauréats de la 3e édition de ce prix, la première responsable du secteur a exprimé sa fierté de cette jeune catégorie de femmes créatives ayant prouvé leur présence tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, saluant, à ce propos, le soutien apportés au profit de ces femmes par leurs familles notamment leurs conjoints, ce qui témoigne, a-t-elle dit, du “changement de mentalité” vis à vis de cette catégorie de la société. Elle a souligné, également, l’impératif de les accompagner en vue de les encourager à rester dans leurs pays.

Elle a rappelé à cette occasion les mesures prises, cette semaine, par le Gouvernement consistant à faciliter l’accès des personnes aux besoins spécifiques et des porteurs de projets aux locaux, pour les aider à créer des micros-entreprises et à encourager l’entrepreneuriat féminin, qualifiant cette mesure “d’encourageante” pour exercer les différentes activités et les élargir prochainement en vue de réduire les contraintes de la location.

Parmi les mesures prises par le gouvernement en la matière, la ministre a cité le projet exécutif permettant aux porteurs de projets de contracter à nouveau des micro-crédits, dès le remboursement du premier crédit.

Elle a appelé, en outre, les femmes rurales “à recourir à l’utilisation des technologies modernes, par le biais des cellules de proximité relevant du ministère, afin de leur permettre de bénéficier de l’aide de l’Etat et partant atteindre l’autonomie financière”.

Les cinq prix obtenus par les lauréates de cette édition où 12 projets seulement sur un total de 100 en lice ont été sélectionnés par le jury, concernent l’innovation et la créativité en produits cosmétiques à base de miel et dérivés entre autres produits naturels, ainsi que l’économie verte consistant à nettoyer les moteurs des véhicules à travers de nouvelles techniques introduites pour la première fois par la femme algérienne.

Les prix ont concerné également des innovations dans la couture traditionnelle, le recyclage des chutes de tissus et des différents types de draps.

dknews

  • banner