5 mois ago
106 Views

Féminisation des entreprises : découvrez les grands gagnants du prix mixité

ELLE
  • banner
  • banner

Plus de femmes à tous les échelons de direction des grosses entreprises françaises ? On dit oui ! C’est en tout cas ce qu’entendent  encourager l’ Institut du Capitalisme Responsable (ICR) et le cabinet Ethics&Boards, à l’origine, il y a un an et demi, d’un indice pour mesurer la mixité dans ces instances. La deuxième édition, s’est déroulée jeudi, à Paris, lors d’un événement dédié à la finance.

Un an et demi après le lancement de l’indice de mixité Zimmerman* (on vous explique comment il est calculé ici) l’Institut du Capitalisme Responsable (ICR) et Ethics&Boards ont de nouveau rendu, jeudi 12 juillet, les grands prix de la mixité.

« Cette année, nous avons décidé de remettre ces prix pendant les Rencontres Financières de Paris Europlace afin de montrer que la mixité femmes-hommes est un enjeu essentiel même pour le monde financier, a expliqué Caroline de la Marnière, fondatrice et directrice de l’ICR.

Si beaucoup de choses ont été mises en œuvre pour atteindre l’égalité dans les instances dirigeantes, le chemin est encore très très long et il ne faut pas baisser la garde. »

L’ORÉAL GRAND GAGNANT DU PRIX DE LA MIXITÉ

Six prix ont été remis, dans six secteurs d’activités différents. Pour chacun, dix critères, répartis en trois rubriques ont été pris en compte : mixité du conseil d’administration, mixité des instances dirigeantes exécutives et représentativité des femmes dans l’entreprise.

L’entreprise d’assurance AXA a reçu le grand prix de la mixité dans la catégorie « finance » grâce à ses 45% de femmes dans les cent premiers postes de direction, le meilleur taux parmi les entreprises du CAC 40.

Dans la catégorie « santé », c’est l’entreprise Korian qui a reçu le prix. « C’est une attention de tous les instants et notamment lors des promotions vers les premiers postes d’encadrement, où il faut faire attention à offrir un égal accès aux femmes et aux hommes, a rappelé sa directrice générale, Sophie Boissard. Le deuxième levier est la formation systématique des cadres, hommes et femmes, via notre académie interne. Nous les formons au management en insistant sur les enjeux d’égalité pour qu’ils en comprennent tous les ressorts. »

Enfin, c’est L’Oréal qui a gagné le grand prix de la mixité 2018, notamment grâce à un comité exécutif composé à plus de 30% de femmes (alors que la moyenne est à 15%) et à une parité parfaite parmi les cent postes les plus élevés du groupe.

Les efforts de tous les lauréats ont été salués par Ethics&Boards et l’ICR mais ne doivent pas faire oublier qu’ une seule femme est aujourd’hui dirigeante d’un groupe du CAC 40. De gros progrès restent à faire.

* Du nom de la députée à l’origine de la loi Copé-Zimmerman pour la féminisation des entreprises qui fixe un quota obligatoire de 40% de femmes dans les conseils d’administration des entreprises cotées et des sociétés comptant plus de 500 salariés permanents et un chiffre d’affaires supérieur à 50M€.

Source : Elle

  • banner
  • banner