3 années ago
2033 Views

Ellen Johnson Sirleaf La présidente du Libéria défend son bilan agricole

Ellen Johnson Sirleaf
  • banner
  • banner

Ebola et le déclin des exportations traditionnelles, notamment le caoutchouc naturel et le minerai de fer, ont mis l’économie du Liberia sous tension sévère, a souligné la présidente Ellen Johnson Sirleaf dans son discours sur l’Etat de la République, début janvier 2016, devant l’Assemblée nationale à Monrovia.Dressant le bilan de son action depuis son élection en 2006, elle a souligné que $ 16 milliards en investissements directs étrangers (IDE) ont été mobilisés au fil des années et destinés, en matière agricole, à 5 projets de grandes plantations d’huile de palme ainsi qu’au renouveau du secteur caféier et cacao, les autres projets portant sur 4 opérations de minerai de fer et un programme d’exploration pétrolière. Toutefois, sur ce total, et en raison des crises économiques mondiales mais aussi des litiges fonciers et salariaux, seulement $ 4,2 milliards auraient été mobilisés, a-t-elle souligné. Un secteur agricole, comme les autres domaines économiques, est mis à mal par la chute de la croissance économique nationale. En effet, a-t-elle rappelé, si la croissance a caracolé à 12,7% en 2007, soit un an après son élection, elle a chuté à 0,7% en 2014 du fait de l’impact d’Ebola puis à 0,3% en 2015.

  • banner