2 mois ago
125 Views

Egypte : Les salariées de l’entreprise Shark and Shrimp auront un congé menstruel et on adore ça !

regles
  • banner
  • banner

Bonne nouvelle pour les salariées de cette entreprise en Egypte. Un congé menstruel vient d’être instauré ! De quoi faire disparaitre, petit à petit, le tabou autour des règles et de ne pas normaliser la douleur des menstruations.

Il y a près de 3 ans, une certaine Lorie Pester disait que l’endométriose lui a fait vivre “un enfer” et qu’elle avait l’impression qu’on lui “tordait le ventre avec des coups de couteau dedans” . Elles sont une femme sur dix à souffrir de cette maladie d’après Endofrance. De plus, les douleurs des règles peuvent être très handicapantes et ont un réel impact sur le physique des femmes. Alors comment venir travailler dans ces conditions ?

Eh bien les salariées de l’entreprise égyptienne Shark and Shrimp n’auront plus à se poser cette question ! Pour la première fois au Moyen-Orient, une société a instauré un congé menstruel. Les salariées de cette agence de marketing digital auront le droit de prendre un jour tous les mois lorsqu’elles souffriront de “dysménorrhée”, soit de règles douloureuses.

C’est une option proposée à toutes les salariées : elles peuvent choisir quel jour de leurs règles s’absenter“, explique la directrice des ressources humaines de la société, Rania Youssef, lors d’un entretien accordé à The Independent.

Quelques pays ont mis en place ce congé menstruel

Nous savons qu’elles n’abuseront pas. Au début, nos employé(e)s étaient choqué(e)s et intimidé(e)s car il n’est pas normal de parler librement de ce sujet au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Mais après avoir compris que cette politique permettait aux femmes de garder leurs jours de menstruations confidentiels auprès d’une représentante des ressources humaines, elles ont été ravies que Shark and Shrimp ne se préoccupe pas seulement de leur travail mais aussi de leur humanité” continue-t-elle.

Voila une manière de briser le tabou autour des règles. En effet, encore aujourd’hui elles sont considérées comme honteuses, sales et en parler dans les lieux publics peut faire disparaitre cette fausse impression. Les femmes ne devraient plus se sentir gênées d’en parler. Et ça, les activistes égyptiennes l’ont bien compris. C’est d’ailleurs grâce à une campagne en faveur de l’instauration de congés menstruels que le PDG de l’entreprise Mohamed Naiem a décidé de mettre cette mesure en place.

Nous sommes fiers d’introduire l’Egypte dans la liste mondiale des 10 pays qui offrent des congés aux femmes pendant cette ‘période stressante’. L’Egypte devient le premier pays du monde arabe à prendre une telle décision, prenant en compte la nature, la condition psychologique et physique des femmes à ce moment, chaque mois“, peut-on lire dans un post Facebook publié par l’entreprise.

Les pays asiatiques sont les premiers à avoir instaurer une telle mesure en faveur des femmes. En 1947, le congé menstruel a été intégré dans la législation au Japon. Puis c’était au tour des femmes de la Corée du Sud, l’Indonésie ou Taïwan de profiter de cette mesure. En 2015, la Zambie est devenue le premier pays africain a donné aux femmes un jour de congé pendant leurs règles. La journée a même été baptisée “Le jour des mères”.

En Europe, les choses avancent plus lentement. En 2017, l’Italie avait tenté d’instaurer ce congé menstruel mais la proposition de loi n’avait pas été acceptée. En France, le sujet divise énormément. D’après ce sondage réalisé par Huffpost, seul 48% des Français se disent favorables à l’instauration d’un congé menstruel.

Leslie Muya

Source : Au Féminin

 

  • banner