9 mois ago
370 Views

AWA, le réseau africain des femmes en agriculture lancé à Marrakech

AWA
  • banner
  • banner

Deuxième édition de la conférence African Women in Agriculture (AWA) qui a ouvert ses travaux ce mardi 8 mai, à Marrakech au Musée Mohammed VI de la civilisation de l’eau, en présence de la Première Dame du Niger.
Organisée par « Believe in Africa » que préside Angelle Kwemo, AWA est devenu un véritable rendez-vous pour les femmes, les décideurs et les ONG impliquées dans l’autonomisation des femmes en milieu rural.

Cette deuxième édition qui se tient jusqu’au 9 mai est résolument placée sous le signe de la transformation de l’essai. Après le temps des annonces, voici venu celui des réalisations. « Le réseau AWA sera lancé à Marrakech l’occasion de cette 2ème édition : il s’agit du network African Women in Agriculture. C’est une plateforme d’échanges, de bonnes pratiques, de connaissances entre les femmes du continent. Et cela se fait à partir du Maroc », a déclaré Angelle Kwemo à Atlasinfo

L’ambition de la fondatrice de « Believe in Africa » est clairement affichée. Il s’agit de créer un réseau d’influence à travers un échange entre des personnalités de haut niveau et de simples productrices. l’agriculture, l’élevage, la pêche/pisciculture, l’agro-foresterie et l’artisanat sont les principaux secteurs qui retiennent l’attention de AWA, une initiative dont l’objectif est de rendre les femmes présentes dans l’agriculture « autonomes, productives et compétitives »

La plateforme de réseautage AWA est lancée à partir de Marrakech ces 8 et 9 mai. Le choix du Maroc n’est pas fortuit. « On a vu des programmes qui marchent très bien au Maroc. Des programmes qui concernent la lutte contre la pauvreté ou encore l’assistance des femmes en milieu rural. Il y a aussi l’INDH initiée par le Roi Mohammed VI et qui j’espère s’étendra au continent africain » explique la présidente de « Believe in Africa » dans une déclaration à Atlasinfo.

L’industrie marocaine et sa capacité à accéder au marché international est également un atout pris en considération par les initiateurs de « African Women in Agriculture ». « Dans le secteur de l’agriculture, la femme produit, transforme et vend », conclut A. Kwemo tout en mettant en exergue le défi des débouchés commerciaux, une réalité au quotidien pour les agri-entrepreneures d’Afrique.

Narjis RERHAYE

Source : Atlas Infos

  • banner
  • banner