10 mois ago
477 Views

Angèle Dormoy, nouvelle présidente de la CCI de Saint-Martin

Angele Dormoy
  • banner
  • banner
SUITE À LA DÉMISSION DE JEAN ARNELL, UNE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE S’EST TENUE LE 15 FÉVRIER ET ANGÈLE DORMOY, ALORS PREMIÈRE VICE-PRÉSIDENTE, A ÉTÉ ÉLUE POUR LUI SUCCÉDER.

«Il n’y aura pas de révolution, car nous travaillons dans la continuité d’un programme de mandature établi par tous les élus de la Chambre, et ainsi, les missions, responsabilités et engagements de la CCISM demeurent les mêmes», affirme Angèle Dormoy pour qui «la richesse d’un territoire tient de sa capacité à créer des emplois, et à préparer et anticiper son avenir économique et social».

Pour rappel Jean Arnell a choisi de quitter son poste en raison des «difficultés structurelles et financières de la CCISM». «Ces difficultés n’ont pas disparu avec sa démission, et il convient donc de mettre en place une stratégie de restructuration qui démontrera notre résilience, et notre capacité à impulser une relance économique dans notre territoire », convient la nouvelle présidente.

«Les dernières semaines ont été riches en rencontres et réunions de travail avec les instances de tutelle. Nos premières discussions furent en priorité avec la Collectivité. Nous solliciterons des audiences auprès des services de l’État afin de poursuivre les travaux entamés permettant un nouveau souffle pour nos entreprises Saint-Martinoises», déclare-t-elle.

Suite aux engagements pris par la Collectivité, Angèle Dormoy a établi une feuille de route de mandature, avec les priorités qui se déclinent selon plusieurs grands axes :

  • Créer les bases d’une situation financière et structurelle pérenne pour la CCISM

Il est impératif que la Collectivité de Saint-Martin soutienne financièrement la CCISM particulièrement à court terme (Juin 2018) et de manière pérenne après les dispositions prises dans la réforme fiscale. Un budget complémentaire est indispensable dans le but de financer les missions d’appui aux entreprises de la CCISM. La révision des statuts de la Chambre est un point crucial que la nouvelle Présidente à l’intention de porter à l’ordre du jour du prochain conseil territorial.

  • Un appui pour la sauvegarde des entreprises et le maintien de l’emploi

L’impact de l’ouragan IRMA sur notre économie déjà fragile n’est plus à démontrer. Il faut soutenir les travailleurs indépendants, laissés pour compte par les dispositifs d’aide d’urgence déployés sur notre territoire. Des mesures de soutien à la trésorerie de nos entreprises passant par l’annulation des dettes sociales au 30 Juin 2017 et un étalement des charges fiscales sont à étudier.

  • Soutien aux différentes filières

Toutes les filières ont été impactées par l’ouragan, et il convient d’ établir un audit afin de proposer un soutien à la mise en place de mesures pour la relance économique du territoire.

Le soutien aux investissements, l’information, la Formation, la professionnalisation de l’Artisanat et le renforcement du Small Business Act présenté en Juin 2015 sont tous des points sur lesquels la CCISM compte continuer à faire entendre la voix des entrepreneurs et défendre leurs intérêts.

Source :  Soualiga Post

 

  • banner
  • banner